PTZ+ 2012

 

Le prêt à taux zéro (PTZ) est une avance remboursable sans intérêt rentrée en vigueur depuis le 1er Janvier 2011, à destination des ménages qui souhaitent acquérir leur résidence principale et cela sans aucune condition de ressources.

Depuis le 1er Janvier 2012, de nouvelles conditions d'attribution viennent modifier ce PTZ+.

Ces nouvelles mesures vont portées sur les points suivants :

-        les logements concernés

-        les conditions exigées

-        des quotités revues à la baisse

-        une durée de remboursement réduite

 


 Les logements concernés

Certainement une des mesures les plus importantes, le PTZ+ ne devra servir, à présent, qu'à financer l'acquisition d'un bien immobilier neuf. Le recentrage du PTZ+ 2012 sur les logements neufs exclut donc l’immobilier ancien sauf pour :

- les logements anciens faisant l’objet de grandes rénovations (entrée en vigueur le 1er juin 2012)

- les logements HLM anciens vendus à leur locataire occupant qui désire racheter leur habitation 

 

 

 Les conditions exigées

Le crédit ne peut être accordé qu'aux acquéreurs non propriétaires de leur résidence principale depuis au moins deux ans, sauf exception précise. De plus alors qu'auparavant le PTZ+ était attribué sans condition de ressources, depuis ce début d'année avec le PTZ+ 2012, il faudra désormais ne pas excéder un certain plafond de ressources pour y prétendre.

Ce plafond de revenus va dépendre :

- de la zone géographique du projet immobilier

- du coefficient familial de l’acheteur

- du revenu fiscal de l’année N-2 (par exemple les revenus de 2010 pour un achat en 2012)

 
 

 Des quotités revues à la baisse

La quotité de financement correspond à la part du projet immobilier qui va être financée par le prêt, hors frais de notaire.

Dans le cadre du PTZ+ 2012,l’ensemble des quotités accusent une réduction de 1 à 2% en fonction du type de bien, de sa géolocalisation et de sa performance énergétique.

 

 

Pour un logement ancien (revente HLM), la quotité est fixé à 10%. Il n'y a pas de distinction suivant les zones géographiques ou la performance énergétique du logement.

 

 

 Une durée de remboursement réduite

Sur les 10 tranches de remboursements présente en 2011, seule 6 sont conservées en 2012.

Alors qu'en 2011, le Prêt à Taux Zéro proposait une durée de remboursement comprise entre 5 à 30 ans, en 2012 cette période passe de 8 à 25 ans selon les profils.

 

 

Malgré ses profondes modifications, le PTZ+ reste un avantage très important lors d’une acquisition immobilière.